Madagascar pays de tous les dangers, quel est le niveau d’insécurité?

Comme partout dans le monde malheureusement, les vols et agressions augmentent constamment, et Madagascar n’en fait pas exception. La solution, c’est d’être toujours prudent. Mais est-ce suffisant?

La rubrique des faits divers a tout pour plaire aux langues de vipères

En 2013, vous avez surement entendu parler des deux étrangers soupçonnés de trafic d’organes, battus à mort et sauvagement brulés par tout un village par vengeance populaire à Nosy Be, ou encore la même année de l’attaque à la Kalachnikov  dans le Parc de la Montagne d’Ambre de quatorze touristes par des bandits….Ou plus récemment, l’embuscade sur une route du sud qui a causé la mort de 29 personnes…

Une réalité exagérée par les médias? Malheureusement ce n’est pas le cas

Les habitants et les résidents vous le confirmeront, c’est au quotidien qu’ils risquent kidnaping, cambriolages et agressions. Peu importe l’endroit et l’heure, personne n’est à l’abri d’un malheur.

Cependant, je précise tout de même que tout naturellement, les résidents ont leurs habitudes quotidiennes, et ils sont donc une cible plus facile qu’un voyageur qui se déplace sans arrêt. Et parfois, après plusieurs jours ou mois sur le pays, sans avoir connu aucun soucis, il peut arriver d’arrêter d’être méfiant, et pourtant c’est à tout moment qu’il faut être prudent.

Si le seul conseil est de faire attention, de quoi faut-il être méfiant et comment rester vigilant?

Pour voyager en sécurité, il y a des comportements à adopter et des zones à éviter, et la règle première est le respect. En respectant les fady (les interdits), et les nombreux conseils fournis, cela évite de nombreux soucis.

Les conseils aux voyageurs

Comme dans tous pays, les Affaires Etrangères ont une rubrique souvent actualisée concernant la sécurité à Madagascar. Seulement, les informations sont fournies par l’Ambassade de France à Madagascar, qui généralise le pays à sa capitale, sans prendre en compte l’ensemble des provinces.

Les professionnels sur place sont au courant plus facilement de toutes situations, ainsi les agences de voyages, offices de tourisme et surtout les hébergements et chauffeurs seraient les plus à même à vous renseigner sur les conditions de sécurité, les modes de transports appropriés et les lieux à éviter. Mais comme leur intérêt est que vous visitiez le pays, les risques et dangers seront forcément dévoilés, mais parfois minimisés.

Sur les forums de voyageurs, chaque individu partage son expérience, mais bien évidemment, le comportement des uns peut-être différent du votre, ce qui arrive aux uns peut ne pas arriver aux autres, parfois c’est juste la malchance d’être au mauvais endroit au mauvais moment.

Les aéroports

Les précautions à prendre à Madagascar commencent dès votre arrivée. Pour éviter de montrer tout signe de richesse, lors du paiement de votre visa, ne sortez et ne laissez voir que le montant nécessaire.

Des bagagistes vont vouloir prendre en charge la récupération de vos bagages et pousser le chariot jusqu’à votre véhicule, en attendant bien évidemment un généreux pourboire. Si vous souhaitez l’éviter, faite le comprendre gentiment mais fermement.

Au niveau de la douane, on vous demandera surement d’ouvrir votre valise pour la fouille. Soyez attentif et ne laissez rien “s’échapper”.

Et la sortie de l’aéroport n’est pas de tout repos, entre la foule qui attend impatiemment les voyageurs et les rabatteurs qui voudront vous proposer d’échanger votre monnaie. C’est bien entendu déconseillé, privilégiez les établissements officiels.

Les documents importants et l’argent

Bien entendu, il est obligatoire de se déplacer avec ses documents d’identité pour voyager. En conserver une photocopie, et même une version électronique, peut parfois s’avérer très pratique.

Pour éviter l’attente aux guichets de banque et les taux de change bancaires, le marché au noir peut paraître attirant. Avec la circulation de faux billets, et un comptage de billets pas toujours respecté, et un risque d’insécurité, c’est fortement déconseillé. Privilégiez les lieux de change règlementés pour échanger vos billets.

Pour éviter de sortir une bourse avec trop de billets, il peut-être utile d’avoir plusieurs porte-monnaie, et sortir petit à petit vos billets. C’est aussi pratique en cas d’agression, car cela peut permettre de céder une plus petite somme plutôt que la totalité.

Pour éviter toutes arnaques lors de vos règlements, fixez clairement le montant , en confirmant s’il s’agit de FMG ou Ariary.

Les objets de valeurs

Quel que soit l’endroit, il faut garder à l’esprit que Madagascar est un des pays les plus pauvres au monde. Et même si ce n’est pas forcément le cas, aux yeux de la majorité des malgaches, les étrangers sont synonyme de richesse. Il faut donc éviter de porter tout signe de richesse, montre, bijoux, boucles d’oreilles, et cacher au maximum son appareil photo. Et si vous laissez vos biens précieux à l’hôtel, mettez les au fond de votre valise bien fermée.

Les embouteillages et les lieux très fréquentés

Il est souvent dit d’éviter les lieux isolés, mais dans les endroits très fréquentés, il faut faire attention également. Pour éviter les pickpockets,  ne rien laisser dans les poches et garder porter son sac à l’avant permet de mieux protéger ses affaires.

Dans les embouteillages, ne laissez aucun objet de valeur près des fenêtres. Si vous avez besoin de votre téléphone ou votre porte monnaie, prenez d’abord le soin de fermer la fenêtre pour éviter un vol à l’arrachée.

Les transports

La première cause de mortalité à Madagascar provient des accidents de la route, à cause de l’état des routes, de l’état des véhicules, de la conduite en état d’ivresse et du non respect des limitations de vitesse.

Choisissez donc votre prestataire de transport avec soin, vérifiez toujours l’état du véhicule avant d’embarquer. Privilégiez les déplacements accompagnés ou en caravane et refusez au maximum les déplacements nocturnes. En général, les chauffeurs se connaissent et se donnent constamment l’information sur le niveau de sécurité et les précautions à prendre.

Les hébergements

Au même titre que les transport, choisissez votre hébergement avec précaution. Il est parfois utile de privilégier un hôtel de qualité plutôt qu’un hébergement budget moins sécurisé. Et si vous n’êtes vraiment pas confiant, il peut-être réconfortant de payer un gardien pour veiller sur votre sécurité.

La nuit

Même si l’insécurité est permanente à tout moment, c’est tout de même la nuit qu’on doit être le plus prudent. Evitez au maximum les sorties nocturnes si vous n’avez pas pris les précautions nécessaires :

Pour vos déplacements, utilisez les transports sécurisés, un chauffeur compétent ou  un taxi fiable qui connaît les lieux à éviter. Gardez aussi sur vous quelques billets en cas de contrôles de policiers malveillants.

Si vous le pouvez, évitez de vous balader seul(e), quelque soit la distance parcourue. Et comme l’alcool peut rendre violent, si vous rencontrez des personnes qui ont un peu trop abusé des boissons, valable en journée également, faites preuve de calme et de respect pour ne pas provoquer une fâcheuse situation.

Les agressions

Malgré toutes les précautions, personne n’est à l’abri d’une agression. Si l’agression est verbale, ne répondez pas et passez votre chemin, pour éviter qu’une simple insulte prennent une proportion démesurée.

En cas d’agression physique, il faut savoir que toute la population est apeurée, et donc peu de gens viendront à votre secours. Alors si vous vous faites agresser, donnez ce que vous pouvez, puis fuyez dès que vous le pouvez. Car même si vous résistez et que vous vous en sortez, l’agresseur risque de se venger.

Les services de police et de justice

Il existe quelques policiers ou hommes de l’armée qui exercent sérieusement leur métier et assurent votre sécurité. Mais ils sont rares et dans la majorité des cas, personne ne viendra vous sortir de l’embarras. Pour empirer la situation, Madagascar souffre de la corruption, et les forces de l’ordre n’en font pas exception. Ayant pour seul motivation leur enrichissement, la police et la justice peuvent être complice d’un vol ou d’une agression. Si vous portez plainte et que vous rencontrez ce genre de situation, laisser tomber peut-être la meilleure solution. Et en cas de  tracas, contactez le consulat.

Pour résumer, quel est le secret pour voyager en sécurité?

A vrai dire, il n’y en a pas, à moins de rester cloitré chez soi. Les mésaventures n’arrivent pas qu’aux autres, et par chance, elles  n’arrivent pas à tout le monde non plus.

Pour voyager à Madagascar en toute sécurité, tout dépend du budget que vous y mettrez, des options que vous choisirez et de la prise de risque que vous oserez. Par exemple il est évident que se déplacer en avion, c’est cher et cela permet d’éviter les agressions sur routes. Mais le plaisir de découvrir les paysages est totalement différent.

Vous savez ce que vous voulez voir et vous connaissez les risques , à vous de choisir vos options et vos conditions.

Dans tous les cas, voyagez toujours avec quelqu’un de sérieux et fiable, qui vous a été recommandé par une personne de confiance. Dès que vous visitez un nouvel endroit (nouveau village ou lieu sacré), renseignez-vous sur les fady (les interdits) et respectez-les. Et pour vivre tout de même de merveilleux moments, prenez le temps de discuter avec les malgaches accueillants, qui vous donneront de nombreux conseils bienveillants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.