Les informations pratiques pour voyager à Madagascar

Documents de voyage

Comme pour tous pays, avant de quitter votre territoire, il faut vous assurer d’avoir les documents administratifs nécessaires.  Pour entrer sur le territoire malgache, il vous faut

  • un passeport valable 6 mois après la date retour
  • un visa obligatoire

Vous pouvez obtenir votre visa au Consulat de Madagascar  à Paris ou à  Marseille, ou encore mieux, directement à  l’aéroport à votre arrivée. Prévoyez seulement le montant, en espèces, calculé selon votre durée de séjour et votre motif d’entrée. Il existe 3 grandes catégories de visas : visa “court séjour non transformable” pour des séjours de moins de 3 mois, visa “transformable en long séjour” qui concerne les futurs résidents, et le visa “de courtoisie”. Pour un visa court séjour non transformable, (tourisme, affaires, mission, et stage inférieur à 3 mois), il peut être délivré par le Consulat ou directement en arrivant à l’aéroport, munis de votre titre de transport et le montant des droits .  Les tarifs du montant des droits varient selon la durée de votre séjour :

  • de 0 à 30 jours : 27€
  • de 31 à 60 jours : 33€
  • de 61 à 90 jours : 46€

Pour plus d’informations, visitez le site de l’Ambassade.

Décalage horaire

Madagascar est situé sur le fuseau horaire GMT+3 et ne change pas d’heure selon les saisons. Pour faire simple, en été il y a 1h de plus que la France, et en hiver, il y en a 2. Les malgaches vivent au rythme du soleil. Ils se lèvent à l’aube, dès 4h30, et après 18h30 il y a peu d’activités.

Electricité

Les prises sont les mêmes qu’en France, avec un courant de 220V. L’ensemble du pays souffre de délestage, une coupure de courant généralisée, qui dure généralement 2h, mais parfois peut s’éterniser à la journée. De plus en plus d’établissement leurs propres ressources énergétique avec des groupes électrogènes, et pour le bonheur de la planète des panneaux solaires ou autres énergies renouvelables. Mais pour la majorité des foyers, c’est la bougie qui fait office d’éclairage, et la cuisine au charbon pour la cuisson.

Eau

Au même titre que l’électricité, il peut y avoir des coupures d’eau. Dans les foyers, l’eau n’est pas toujours courante, une raison de plus pour l’économiser. Vous croiserez souvent les femmes et enfants récupérer l’eau au village ou au puit, dans des bidons.  L’eau n’est pas potable. Pour boire sans risque, c’est uniquement l’eau en bouteille scellée ou l’eau filtrée.

Services téléphoniques

Pour joindre un numéro malgache depuis une carte sim étrangère, il faut utiliser l’indicateur +261 ou 00261 puis composer le numéro sans le 0.

Les principaux opérateurs téléphoniques sont Telma, Orange, Airtel, et le tout nouvel opérateur Bip de Blueline. Ils disposent chacun de nombreuses boutiques dans lesquels vous pouvez facilement vous procurer une carte sim. Le crédit se recharge par système de cartes prépayées ou envoi de crédit.

Connexion internet

La qualité et la rapidité n’est pas comparable avec les standard mondiaux, mais il y a bien Internet, la 3G, la 4G et même la fibre optique à Madagascar. Les principaux fournisseurs d’accès à Internet sont Telma, Orange et Blueline, mais Airtel sur les mobiles. De plus en plus, les établissements touristiques, hôtels et restaurants, proposent la Wifi gratuitement, mais souvent accessible uniquement à la réception et dans les espaces communs (restaurant, bar, et parfois on capte même jusqu’aux toilettes). Il n’est pas rare de tomber sur des cybercafés, souvent improvisés et de basse qualité, et les espaces de coworking ont tendance à se développer.

Religions

Environ la moitié de la population malgache est chrétienne, presque autant de catholiques que de protestants. L’autre majorité, dont quelques chrétiens également, suivent une religion traditionnelle à caractère animiste. En considérant, selon un proverbe,  que “Tsy maty ny maty” (les morts ne sont pas morts), ils pratiquent le culte des ancêtres, pour garder un lien entre les vivants et les défunts. La religion islamique représente environ 7% de la population et la religion hindou tend à se développer.

Climat et saisons

Le choix des dates est souvent selon des critères personnels. Partir en période des vacances scolaires avec les enfants, partir en période de basse saison pour éviter des visites avec trop de monde, ou si  vous n’avez aucune contrainte temporelle, le choix peut se faire selon le climat.

A Madagascar, c’est simple, le climat est tropical et il n’y a que deux saisons : la saison des pluies et la saison sèche. La saison des pluies dure de novembre à  avril, avec une période cyclonique entre janvier et mars. La saison sèche correspond à  l’hiver austral, où les températures sur les hautes terres peut avoisiner les niveaux européens.

Mais avec le dérèglement climatique, vous aurez surement remarqué que les saisons ne veulent plus dire grand chose malheureusement.  Si vous souhaitez faire votre choix en fonction de la météo, vous savez surement que Madagascar est une île de plus de 580 000km², avec différentes zones de reliefs : côtes, hauts plateaux, plaines et savanes.  Pour une même période, le climat peut donc être totalement différents selon les régions, peu importe la saison. Il est donc possible d’avoir un temps magnifique au nord, tandis qu’au même moment sur les hauts plateaux c’est une averse torrentielle.

Situation politique et économique

A la suite d’un coup d’état en 2009 qui a destitué l’ancien président Marc Ravalomanana, le pays a été dirigé par Andry Rajoelina.  Avec une situation non reconnue par la communauté internationale et une interruption d’aides humanitaires, une série d’évènements a plongé le pays dans une crise économique. Depuis les élections de 2013, Hery Rajaonarimampianina préside le pays jusqu’aux prochaines élections, prévues en 2018, sous le régime de République démocratique indépendante à caractère présidentiel.

Malgré une croissance de PIB de 3,8%, l’île rouge reste l’n des pays les plus pauvres au monde selon l’indice de développement humain. Avec un score de 0,510, elle est classée 154ème sur 188 pays. Le premier secteur économique est l’agriculture.

Si tu souhaites avoir plus d’informations, n’hésite surtout pas à me contacter, je répondrai avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.